Association criminelle criminelle avec l'Italie - | ILA
 

Association de malfaiteurs

Nous répondons à tous les besoins du détenu, de sa famille et de ses proches.

Si vous ou vos proches êtes détenus pour une infraction pénale, nous pouvons vous aider.

Application de sanctions à une association de malfaiteurs

Les sujets qui promeuvent, constituent ou organisent l'association criminelle sont punis, uniquement pour l'infraction principale, d'une peine privative de liberté de trois à sept ans. Pour le simple fait de participer à l'association, la peine est un emprisonnement de un à cinq ans. Les dirigeants sont soumis à la même sanction établie pour les promoteurs. Si les associés sont armés sur la voie publique, une peine de prison de cinq à quinze ans est appliquée (1). La pénalité augmente si le nombre de membres est de dix ou plus.

En cas d'esclavage ou d'entretien, de traite des êtres humains, de trafic d'organes, d'achat et de vente d'esclaves

Si l'association criminelle a pour objet la commission de l'un des crimes visés aux articles 600 (Réduction ou maintien de l'esclavage ou de la servitude), 601 (Traite des personnes), 601-Bis (Trafic d'organes prélevés sur un vivant) et 602 (Achat et aliénation d'esclaves), ainsi que l'article 12, paragraphe 3-bis du texte consolidé des dispositions relatives à la discipline de l'immigration et aux règles relatives à la condition de l'étranger, la peine privative de liberté est appliquée à partir de cinq à quinze ans dans les cas prévus au premier alinéa et de quatre à neuf ans dans les cas prévus au deuxième alinéa.

Quand il s'agit de nuire à l'enfant

Si le but de l'association est de commettre de tels crimes au détriment d'un mineur de moins de dix-huit ans, 609 quater, 609 quinquies, 609 octies, une peine de prison de quatre à huit ans est appliquée dans les cas prévus par la premier paragraphe. et l'emprisonnement de deux à six ans dans les cas prévus au deuxième alinéa (3).

Assistance au détenu au commissariat de police

Nous maintenons le contact entre la personne concernée, sa famille et ses proches

En cas de détention, la première priorité est de recevoir une assistance juridique spécialisée le plus tôt possible et de pouvoir maintenir le contact avec le monde extérieur.

 Si vous ou votre proche a été arrêté, nous pouvons vous aider.

Assistance dans les postes de police

Assistance au détenu dans le commissariat de police dans un délai de 12 heures pour répondre à tous les besoins de la personne concernée et de sa famille.

Conseil spécialisé

Nous fournissons des informations, assistance et conseils au détenu et à sa famille tout au long de la procédure.

Confidentialité maximale

Traitement personnalisé et confidentialité et discrétion maximales pour le détenu et sa famille.

Contactez-nous

Envoyez-nous votre question en remplissant le formulaire et nous vous répondrons le plus tôt possible. En cas d'urgence, vous pouvez nous contacter directement via WhatsApp ou nous appeler par téléphone.

    5
    Envoi
    Avis des utilisateurs
    5 (1 Voter)
    fr_FRFrançais