Défense légitime en Italie - International Lawyers Associates

Défense légitime en Italie

La légitime défense italienne est un institut juridique reconnu par de nombreuses lois.

Déjà, les anciens Romains reconnaissaient le droit d'une personne injustement blessée de se défendre par le recours à la force, à condition que la défense soit proportionnelle à l'infraction.  

Du principe romain, résumé dans la phrase latine? Vim vi repellere licet? (Il est licite de repousser la violence par la violence) contenu dans le Justinian Digest, le principe de défense légitime énoncé dans le droit européen moderne découle de ce qui précède.

Le système juridique italien reconnaît le principe de la légitime défense dans son article 52, établissant la proportionnalité entre l'agression et la réaction comme condition de la validité de la légitime défense.

Si vous, un membre de votre famille ou une connaissance êtes en détention pour un crime, nous pouvons vous aider.

En Italie, le principe de légitime défense est en cause et pourrait subir des modifications majeures susceptibles de susciter un vif émoi sur la question.
Défense légitime en Italie

Infraction et défense

Les modifications proposées annuleraient la référence au principe de proportionnalité entre infraction et défense en cas d’entrée indue dans le domicile ou la propriété privée.

Les modifications apportées à cet article qui envisagent la défense légitime impliqueraient une protection juridique accrue pour l'homme qui utilise des armes pour se défendre dans sa chambre, même dans le cas où il n'y aurait pas de menace directe.

Les critiques de la proposition de réforme soutiennent que cette action augmenterait l'utilisation des armes, ce qui créerait un climat de violence accrue.

En tout état de cause, la réforme ne vise qu'à prévenir les situations extrêmes dans lesquelles les personnes concernées peuvent défendre leurs droits avec le soutien de la loi, ce qui, bien entendu, ne réduirait pas le monopole de l'État sur le recours à la force.

La présomption de légitime défense

La présomption de légitime défense accorderait de plus grandes garanties aux citoyens agissant pour la défense de leur vie, de leurs proches et de leurs biens; Naturellement, il faudrait tout de même prouver au cas par cas, et les situations dans lesquelles une violence totalement excessive et injustifiable se manifeste, où la légitime défense peut facilement être qualifiée de criminelle même après le réexamen judiciaire correspondant, en référence à tous les actes dans lesquels il a été corroboré que la légitime défense ait été remplacée par la vengeance.

Tout cela s'inspire du droit pénal français établira la défense légitime contre ceux qui pavent le domicile, comme un moyen de résister à l'insécurité citoyenne, et fermera les camps irréguliers, dont beaucoup de Roms, de Roumains, qui remplissent le pays.

En général, la défense légitime exempte de la responsabilité pénale les personnes qui agissent en légitime défense ou de leurs droits lorsque certaines circonstances se réunissent: agression illégitime, nécessité rationnelle des moyens utilisés pour la prévenir ou la repousser et manque de provocation suffisante de la part de celui qui se défend.

La légitime défense est une cause qui élimine l'illégalité et, par conséquent, empêche que ce type de comportement soit punissable.

Le besoin rationnel du médium utilisé.

En ce qui concerne la nécessité rationnelle des moyens utilisés, la doctrine pénale admet qu’elle ne se réfère pas à l’instrument utilisé pour se défendre mais au comportement avec lequel la défense est exercée.

C'est-à-dire que la proportionnalité n'est pas donnée par les moyens utilisés pour se défendre, mais plutôt que les actions de ceux qui se défendent sont suffisantes pour empêcher ou repousser l'agression illégitime dont ils sont victimes; Si cela va au-delà, il agit en excès.

Un autre point pertinent pour déterminer si une personne a agi en légitime défense est de savoir si l'acte constitue une unité d'action. Par exemple, il n'agirait pas en légitime défense si, après avoir été agressé illégalement à la porte de sa maison, il entrait dans la maison, prenait une arme à feu, poursuivait le criminel et le tuait.

Dans ce cas, il s'agirait d'un cas de vengeance et non d'un moyen de défense légitime.

En référence à tout ce qui précède, nous prendrons comme référence deux sens généraux pour comprendre exactement la question de la défense légitime en tant qu'instrument pénal utilisé dans le code pénal italien et pourquoi de la réforme de la protection dans le système de droit pénal italien.

Francesco Carrara, l'aîné représentant de l'école classique de droit pénal italien, parlant de légitime défense, il a affirmé que «le justifiant n'est pas une punition, mais un acte de défense de ceux qui ne disent pas que la personne qui a tué a mérité la mort, mais exprime». J'ai tué précisément parce que j'avais le droit de me sauver d'une mort injuste et imminente que je ne pourrais éviter autrement.

García Zavalía, a déclaré que «l'homme qui se défend n'est pas dans la situation du juge dans son cabinet, pour pouvoir apprécier exactement le danger de l'attaque et la nature des moyens auxquels il faut s'opposer. Son humeur est nécessairement perturbée par la peur, par l'exaltation de celui qui se bat et, par conséquent, tellement, il devient très difficile de ne pas exagérer le danger et les moyens utilisés ».

L'État est avant tout le garant subsidiaire des droits propres à chaque personne.

L'État est d'abord le garant subsidiaire des droits qui appartiennent à chaque personne de par sa nature, et la défense légitime en est un des principaux.

La réforme du code pénal nous permettra de défendre ce droit indispensable de chaque personne, mais de manière équilibrée avec le reste de la législation, dans le respect des préceptes constitutionnels et du cadre des droits de l'homme.

La réforme vise à être présumée être une défense légitime, sauf preuve du contraire, de causer un préjudice à quiconque, par la violence, l'escalade ou tout autre moyen, tentera de pénétrer sans droit jusqu'au domicile de l'agent, celle de sa famille, de ses dépendances ou de toute personne ayant l'obligation de défendre, jusqu'au lieu où se trouvent ses biens ou ceux de tiers, pour lesquels la même obligation existe; ou, trouvez-le dans l'un de ces endroits dans des circonstances révélant la probabilité d'une agression.

Sur cette affaire, l'avocat pénal Alexandro María Tirelli, l'un des avocats les plus prestigieux d'Europe en matière pénale et internationale, nous livre sa conception finale et cette réforme. Établissant cela:

Tout citoyen devrait avoir le droit de tirer alors qu'il est armé en légitime défense contre ceux qui violent le périmètre de leur maison de manière violente et avec une arme.

Si vous avez besoin d'assistance juridique, dans ce cas, n'hésitez pas à nous contacter, nous sommes des avocats internationaux associés.

Si vous, un membre de votre famille ou une connaissance êtes en détention pour un crime, nous pouvons vous aider.

Vous pouvez également être intéressé par des articles sur Relations internationales et traités entre l'Italie et le Venezuela.

Nous vous assistons à travers le Mexique et l'Italie

Si vous ou un membre de votre famille êtes en détention sur le territoire italien ou ailleurs dans le monde, nous pouvons vous aider.

Nous contacter

Envoyez-nous votre question en remplissant le formulaire et nous vous répondrons dans les meilleurs délais. En cas d'urgence, vous pouvez nous contacter directement via WhatsApp ou appeler notre numéro de téléphone.

Très clair le mémoire sur la légitime défense italienne, merci
  • Ricardo Alberto Manices
5

résumé

La défense légitime en Italie est un institut juridique reconnu par de nombreuses lois. Déjà, les anciens Romains reconnaissaient le droit d'une personne injustement blessée de se défendre par le recours à la force, à condition que la défense soit proportionnelle à l'infraction.

Envoi
Avis d'utilisateur
0 (0 votes)


fr_FRFrançais
es_ESEspañol it_ITItaliano en_USEnglish pt_PTPortuguês sqShqip ru_RU??????? zh_CN???? fr_FRFrançais