Mandat d'arrêt européen | ODE - International Lawyers Associates

Mandat d'arrêt européen | ODE

Si vous, un membre de votre famille ou une connaissance êtes en détention pour un crime, nous pouvons vous aider.

Le mandat d'arrêt européen est, par essence, une forme d'extradition simplifiée, confiée aux autorités judiciaires des États membres de l'Union européenne.
Le mandat d'arrêt européen est, par essence, une forme d'extradition simplifiée, confiée aux autorités judiciaires des États membres de l'Union européenne.

L'ODE ou MAE (mandat d'arrêt européen) est prévu par la décision-cadre du Conseil de l'UE du 13 juin 2002, mise en œuvre par le système juridique italien seulement en 2005; La raison de ce retard réside dans le fait que notre système juridique offre des garanties plus élevées que la norme des autres États membres.

Mais voyons en détail en quoi consiste le MAE. La loi de 2005 définit le mandat d'arrêt européen "une décision judiciaire émise par un État membre de l'Union européenne, en vue de l'arrestation et de la remise par un autre État membre, d'une personne, afin d'engager une action en justice dans pénale ou l'exécution d'une peine ou d'une mesure de sécurité privant la liberté de la personne. "

La loi impose plusieurs exigences. Le minimum exige que la décision judiciaire étrangère consiste en une condamnation irrévocable ou une mesure conservatoire signée et motivée par le juge.

Une autre exigence est celle de la soi-disant double incrimination, qui prévoit que la procédure doit être considérée comme un délit dans les deux États membres.
La Cour suprême de cassation instituée par un arrêt du 23 novembre 2010, n. 41370, que le mandat d'arrêt européen ne peut être exécuté lorsqu'une procédure pénale est en cours en Italie pour le même acte contre la personne recherchée par l'autorité judiciaire étrangère.

La procédure de livraison passive.

La procédure de livraison est divisée en 3 phases.

  1. La première phase consiste en la communication de la provision par l'autorité d'émission à l'autorité d'exécution.
  2. La deuxième phase établit que l'autorité requérante peut exécuter le mandat ou le refuser.
  3. Dans la troisième et dernière phase, l'autorité judiciaire doit décider de la remise de l'intéressé, après avoir donné son accord ou non.

Dans le cas où la personne recherchée ne donne pas son accord pour la livraison, elle a le droit d'être traduite devant l'autorité judiciaire d'exécution.

La décision est renvoyée à la cour d'appel italienne, dans le district de laquelle la personne en question a sa résidence, son domicile ou son domicile, qui évalue la demande et décide de refuser ou d'ordonner la livraison, à la suite d'une procédure de confrontation. La décision doit être prise dans les 60 jours suivant l'arrestation.

Lorsqu'elles appliquent le mandat d'arrêt européen, les autorités doivent respecter les droits procéduraux du suspect ou de l'accusé, par conséquent, il a le droit d'être informé, de nommer un avocat et un interprète, ainsi que le droit d'être admis à l'assistance juridique.

Il est bon que l'accusé soit assisté par un défenseur expert en la matière qui est déjà en phase.

La procédure de livraison active.

Cependant, il existe une procédure de remise active lorsque l'Italie demande la remise d'un accusé ou d'un condamné présent dans un autre État membre.

Il est compétent pour rendre l'ordonnance ou le juge qui a prononcé la mesure conservatoire (juge d'instruction) ou le Premier ministre au cas où il serait devenu une peine irrévocable à exécuter.

L'ODE est transmise au ministre de la justice, qui la transmet à l'autorité compétente de l'autre État membre.

Risque de fuite et d'ODE.

Comme nous l'avons mentionné, la disposition de l'autorité qui ordonne l'ODE doit être justifiée.

En cas d'application d'une mesure de précaution, même dans une procédure de délivrance passive d'un mandat d'arrêt européen, il y a obligation de fournir une justification effective de la décision prise. En cas de danger d'évasion, la décision du juge d'instruction doit être fondée sur les exigences de caractère concret et d'actualité et sur des circonstances qui indiquent réellement la possibilité réelle d'une expulsion par l'intéressé.

C'est l'avis de la Cour de cassation que, avec la phrase no. 39249/2018 a souligné que «dans une procédure de délivrance passive d'un mandat d'arrêt européen, le danger d'évasion ne peut pas être basé sur des formules de style, telles que rendre la motivation apodictique et apparente et basée sur la décision uniquement sur la gravité de la crime «.

Raisons de rejeter l'ODE.

Le pays ne peut refuser la livraison de la personne soumise au mandat que dans les cas obligatoires suivants:

  • la personne a déjà été jugée pour le même crime (principe ne bis in idem);
  • mineur;
  • amnistie;
  • risque que la personne soit soumise à des traitements inhumains et dégradants ou à la peine de mort.

Sur ce dernier point, la section de la Cour suprême de cassation VI, avec la peine no. 23277 du 06.06.2016 a précisé que «le motif du refus de livraison était lié au danger grave, que la personne soit soumise à la peine de mort, à la torture ou à d'autres peines ou traitements inhumains ou dégradants, doit être vérifiée, après avoir déterminé "Existence d'un risque général de traitement inhumain par l'État membre, si, concrètement, la personne soumise à l'ODE peut être soumise à un traitement inhumain".

Appel

Il est possible de former un recours devant la Cour de cassation contre la disposition qui décide de l'exécution du mandat d'arrêt européen, qui suspend la condamnation à mort mais pas contre la disposition d'application d'une mesure conservatoire.

L'appel peut contenir, outre les motifs de légitimité, également ceux de mérite.

En cas de délivrance d'un mandat d'arrêt européen, il est nécessaire de contacter un avocat expérimenté dans le secteur pour obtenir une assistance juridique adéquate.

Si vous, un membre de votre famille ou une connaissance êtes en détention pour un crime, nous pouvons vous aider.

Vous pouvez également être intéressé par des articles sur Maintien du principe de la double peine pour l'application de la procédure d'extradition.

Nous vous assistons dans toute l'Italie

Si vous ou un membre de votre famille êtes en détention sur le territoire italien ou ailleurs dans le monde, nous pouvons vous aider.

Nous contacter

Envoyez-nous votre question en remplissant le formulaire et nous vous répondrons dans les meilleurs délais. En cas d'urgence, vous pouvez nous contacter directement via WhatsApp ou appeler notre numéro de téléphone.

    Très explicatif, bon à lire et à apprendre.
    • Marco Lanner
    5

    résumé

    Le mandat d'arrêt européen est, par essence, une forme d'extradition simplifiée, confiée aux autorités judiciaires des États membres de l'Union européenne.

    Envoi
    Avis d'utilisateur
    5 (1 vote)


    fr_FRFrançais